Δημοσίευμα

Le canon grec... "Film noir", un fascinant roman sur le mystérieux armateur Basil Zaharoff - Le Point

"Le canon grec..." Κριτική για το «ΦΙΛΜ ΝΟΥΑΡ» στον γαλλικό τύπο

"Film noir", un fascinant roman sur le mystérieux armateur Basil Zaharoff.
JULIE MALAURE
Publié le 14/03/2013 à 00:00 | Le Point

"Film noir", comme son titre ne le dit pas, dévide la bobine d'une histoire d'amour incroyable. Incroyable mais vraie, entre Basil Zaharoff et Maria del Pilar. Lui, le richissime marchand de canons, elle, le canon, épouse d'un Bourbon psychopathe, cousin du roi d'Espagne. Tout commence lors d'une froide nuit d'hiver 1887, à bord du mythique Orient-Express. Basil l'armateur grec, 40 ans, scélérat élevé au rang des grands, marié par deux fois sans divorcer, va déflorer dans sa cabine la chaste Maria, 17 ans, que sa duègne conduit à l'homme qu'elle doit épouser le lendemain. Comment résister, ensuite, aux missives enflammées de la jeune femme -"Prends-moi avec toi (...) Tu comptes pour moi plus que l'Espagne et que Dieu lui-même" ? Malgré un duc qui le défie en duel au pistolet, Basil va aimer Maria avant de l'épouser... trente-sept ans plus tard, en 1924. C'est le temps de cette union clandestine que raconte l'auteur, Dimitris Stefanakis, par le truchement d'un échange de souvenirs en 1939 au Café de la Paix entre un vieil anarchiste espagnol et un journaliste français.

Sur fond de fresque historique, on suit la trajectoire des forfaits de Zaharoff, alias Kortchakoff, Williamson ou Herz. Coup de bluff auprès des Grecs, des Turcs et des Russes qui signent, les uns après les autres, l'achat de sous-marins Nordenfelt défectueux. Puis sabotage de la mitrailleuse Maxim concurrente de la sienne. Du Londres de Bram Stoker au Paris de l'affaire Dreyfus disputée à la table de Sarah Bernhardt, Basil gagne une fortune colossale alors que l'Europe s'embrase entre 1914 et 1918. Actionnaire du Figaro, de L'Echo de Paris, il rachètera le Sunday Times pour devenir, en plus de profiteur de guerre, le champion de la désinformation. Un tycoon tout-puissant, croisement d'Onassis, de Krupp et de Citizen Kane, et un roman absolument fascinant.

"Film noir", de Dimitris Stefanakis. Traduit du grec par Michel Volkovitch (Viviane Hamy, 352 p., 24 E).

Πηγή: http://www.lepoint.fr/livres/le-canon-grec-14-03-2013-1690879_37.php

Le canon grec... "Film noir", un fascinant roman sur le mystérieux armateur Basil Zaharoff - Le Point

Αναρτήθηκε από: Dimitris Stefanakis

Ο Δημήτρης Στεφανάκης γεννήθηκε το 1961. Σπούδασε νομικά στο Πανεπιστήμιο της Αθήνας. Έχει μεταφράσει έργα των Σολ Μπέλοου, Ε. Μ. Φόρστερ, Γιόζεφ Μπρόντσκι, Προσπέρ... Διαβάστε περισσότερα...

Comments - Σχόλια

Share this Post:

Συνεχίστε την ανάγνωση...